fleche

Après un voyage de 4 mois, une journée à la campagne !

Co-Présidente de l’association d’entrepreneures Les Entrepren’Heureuses, nous nous sommes retrouvées à Montbellet dans le 71 en mode présentiel.

Avec un certain nombre d’entrepreneuses devenues en plus animatrices, nous avons mené un voyage Destination Business pour maintenir dans l’action ce collectif durant la période avril août.

La Covid19, comme pour beaucoup, a pu sérieusement dégrader le business de certaines de nos adhérentes.

Nous avons commencé avec une cartographie de nos compétences avec un outil gratuit en ligne, histoire aussi d’acculturer et développer l’aisance avec les outils numériques.

Nous avons poursuivi avec une co –construction de ce que nous attendions et du collectif et de chacune de nous en terme de business. Pour cela, nous avons utilisé des outils collaboratifs et participatifs à distance.

En juillet et en août, nous avons poursuivi notre voyage avec des étapes communication, client, développement régional et national, des ateliers animés par les adhérentes.

A destination, nous arrivons. Montbellet, une belle journée !!

Nous avons eu le plaisir d’accueillir Pôles en Pomme pour animer. Et oui, même avec mon expérience et certification de facilitation de groupe depuis 7 ans (hackhaton, bar camp, world café…), j’avais envie sur cette journée de participer, comme chacune des adhérentes.

Journée conviviale, participative où chacune a pu s’exprimer, exprimer ses besoins, ses envies pour cette collective. A la fin de la journée, nous repartons boostées des potentiels à faire éclore et des projets à développer... Que cela fait du bien. ! Un espoir dans l’ambiante morosité !! Des envies, de l’enthousiasme, une certaine forme de sororité. Opération boost de début d’année réussi ! Quid de la suite…

Même si aujourd’hui c’est une évidence de passer la main après 7 année à porter ce collectif, que c’est gratifiant d’avoir le retour des animatrices qui nous disent qu’elles sont impressionnées par le niveau de cohésion de groupe des participantes. En 10 ans, la base est solide pour perdurer. Cela m’encourage à continuer dans cette voie.

A résoudre les problèmes complexes dans la bonne humeur, je conseille les échanges entre pairs, le co développement pour rester dans le vivant !